• Facebook

© 2015  - Guy CALMES

Projet des Dimanches Chantants

"Jacques Brel : une scène de vie"

... et prochainement, notre nouveau projet :

"Embarquements Immédiats"

Pendant près de 15 ans nous avons assuré des dizaines de concerts dans la région. Nous avons eu récemment (janvier 2018) la chance de participer très activement à la présentation d’une nouvelle forme de spectacle mêlant théâtre et chant choral, aux côtés de Romane Borhinger et Antoine Reinartz, sur la Scène Nationale de Châteauvallon (83). Ce spectacle a connu un vif succès.

Forts de cette expérience et bien décidés à faire évoluer nos représentations de chant choral vers des formes diversifiées et plus à même de séduire un nouveau public, nous souhaiterions monter à compter du Printemps 2019 ce spectacle d’un nouveau genre, retraçant la vie d’un artiste réputé de la scène musicale francophone : Monsieur Jacques Brel. En 2019, cela fera 40 ans que cet artiste majeur nous a quitté et nombreuses seront les manifestations culturelles qui lui rendront hommage.

Notre proposition est donc de mêler la diffusion sur grand écran du documentaire de M. Serge Dzwonek : "Jacques Brel, une scène de vie" (ARTE et RTBF) et des passages chantés en direct par notre chœur ou des solistes / duos / quatuor

Je travaille avec certains choristes des Maîtres Chanteurs de La Ciotat et de Toulon depuis plus de dix ans. D'autres sont arrivés dans ces deux groupes au fil du temps ou plus récemment. Et puis, il y a aussi les choristes du nouveau groupe des Maîtres Chanteurs de La Seyne sur mer qui nous ont rejoint cette année. Ce sont donc près de 120 choristes qui sont impliqués sur ce projet, en répétant en semaine

Avec ce nouveau projet de "Dimanches chantants" , nous allons certainement travailler ensemble plus et mieux... 

Mais ce projet pourra s'enrichir de tous ceux qui, nouveaux choristes venus de tous horizons,  viendront nous rejoindre.

Notre porte leur est largement ouverte et chacun pourra y trouver sa place".

Guy CALMES

 

Ce projet, en proposant la formule des "Dimanches chantants", souhaite s'ouvrir au plus grand nombre (dans le respect de proportions raisonnables par voix de pupitre). Comment ?

 

  • Tout d'abord en proposant à d'autres chœurs,  et donc d'autres chefs de chœur, de s'associer au projet en venant travailler avec nous pendant 10 journées. Nous ferons en sorte qu'ils soient tous "outillés" de la même façon.

  • Et puis, en accueillant et accompagnant tout choriste, intéressé, qu'il soit largement averti ou bien simple débutant, effectuant une démarche personnelle ou avec quelques uns de ses amis.

 

Faire le portrait de Jacques Brel, c'est se confronter à la puissance d'un auteur chanteur sans égal, s'approcher d'une personnalité entière, multiple, faite de contradictions : irradiante sur scène, crépusculaire en famille. Né bourgeois, il a terminé son existence aventurier, n'ayant eu de cesse que de tourner le dos à sa destinée, à sa condition. La trajectoire de Jacques Brel, mort à 49 ans, fut tendue, raide, digne d'un roman.

 

Extrait du synopsis d’un autre  documentaire

sur Jacques Brel : « Fou de vivre »

Le Ciné – docu - concert choral : « Jacques Brel - Une scène de vie »

 

  • Ce projet est monté en accord et avec le soutien actif de M. Serge Dzwonek, réalisateur du documentaire pour les chaines des télévision RTBF et ARTE (consultable ici : https://youtu.be/KI_5enRoCw0).

    • Ce documentaire, diffusé en totalité (avec une seule interruption pour l’entracte), présente tout ou parties de 23 chansons de Jacques Brel.

    • Le chœur (composé, selon les différents temps, de 50 à 100 choristes) interprètera 12 titres sur le temps du documentaire et 1 en bonus après le générique de fin ("Les Marquises").

    • Les autres titres seront soit diffusés en l'état, soit interprétés par des solistes, duos ou quatuor, soit encore interprétés en lecture théâtralisée.

    • Tous les titres interprétés par le chœur sont harmonisés à quatre voix par des artistes professionnels.

    • Le chœur sera accompagné instrumentalement par trois musiciens professionnels (piano, percussions, basse).

La méthode définie pour parvenir à un résultat choral  très satisfaisant :

Pendant l'année associative, de septembre à juin, nous nous mettons au travail pour répéter l’ensemble des titres :

  • Répétitions d’un « premier » chœur de 90 personnes environ (accompagné par notre pianiste) 1 dimanche par mois, pendant 6 heures pour 8 titres choisis dans la première moitié du documentaire.

  • Répétitions 1 fois par semaine (accompagnées par notre pianiste), pendant 1h30, en trois lieux différents (Toulon, La Seyne/mer et La Ciotat), où tous les choristes (du « premier » chœur et du chœur « additionnel », soit 120 personnes environ) travailleront les titres situés en 2nde partie de spectacle.

  • Une répétition (placement, calages vidéos et balance) sera organisée systématiquement quelques heures avant chaque prestation donnée.

 

 

 

 

Le documentaire : « Jacques Brel - Une scène de vie » de Serge Dzwonek

Belgique, France | 2003 | 90 minutes

 

Un documentaire d'Arte et de la RTBF qui donne à découvrir des images peu connues où Jacques Brel se raconte en paroles et en chansons.

 

Au fil des interviews il est question de son enfance, de ses rêves, de sa famille, de son pays, de sa montée à Paris, des premiers déboires et des premiers succès. On découvre l’artiste à Paris au début des années 50, le couple qu’il forme avec Miche, leurs trois filles... Après la chanson vient l’aventure cinématographique : Brel tourne onze films en tant qu’acteur et réalise deux films qui sont des échecs. À cette époque, il se sent mal. Il décide de couper tous les ponts et part avec son bateau à la découverte des îles du Pacifique...

 

Jacques Brel pensait « « n'avoir rien à dire, comparé à Rimbaud ou Ravel »... Pour lui, la chanson n’était qu’ « un accident né au coin d'une rue ». Il est des accidents qui laissent des traces. Le documentaire « Jacques Brel : une scène de vie » a pris le parti de nous faire revivre ses chocs. Il laisse la part belle aux chansons avec près de vingt-cinq titres, les plus connus évidemment « Amsterdam », « Les bonbons », « Les Bourgeois » mais aussi des chansons que le grand public connaît moins : « La Fanette » ou « Les prénoms de Paris ».

 

Serge Dzwonek a eu la main heureuse en dénichant des enregistrements peu connus. C'était au temps où les émissions de variétés ressemblaient à des cabarets. C'était au temps où on laissait aux interprètes l'occasion de présenter son travail. Jacques Brel s'est prêté à l'exercice avec une certaine aisance. L'homme de la scène jouait allégrement la comédie. Le chanteur belge s'amuse à singer le gosse résigné déclinant son latin, l'amoureux transi au cadeau maladroit.

En guise de lien entre les morceaux, le réalisateur a choisi de faire parler le chanteur, par petites touches, illustrées par des photos ou des films familiaux. Miche Brel, la femme de Jacques, évoque leur rencontre, leur vie de famille, l'homme en coulisse.

Et puis.., et puis il y a... la vie. Celle que Jacques Brel évoque : la création, la jeunesse, la mort. Ses conversations avec des journalistes sont prétexte à retrouver ou à découvrir l'homme, un visage aigu, des poses, une voix.

Serge Dzwonek ne cherche pas l'exhaustivité biographique. Il propose au contraire de suivre le chanteur sur les traces changeantes et contradictoires de la vie, cette magnifique scène de vie !

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now